Casinos. Le Cambodge, nouvel eldorado des joueurs chinois

Au Cambodge, on voit de plus en plus de Chinois attablés aux côtés des croupiers. Un phénomène que rapporte le Phnom Penh Post, et que relaie Courrier International.

La situation peut paraître surprenante, mais s’explique assez simplement. Macao a longtemps été le paradis des joueurs, mais la Chine a entreprit depuis peu de renforcer son contrôle sur les casinos du pays. Une décision logique par ailleurs, compte tenu de la somme d’argent que brassent les quelques 22 établissements de la ville, supérieure aux recettes des leurs homologues installés à Las Vegas.

Face à la guerre lancée par le gouvernement chinois, le Cambodge y a vu une opportunité, et en a profité pour développer l’industrie du jeu.

Le Cambodge, avantages et facilités

L’hebdomadaire francophone développe et explique que le pays “cherche à attirer les joueurs au moyen de voyages organisés en partenariat par des casinos locaux et des agences de voyage étrangères”. Une technique qui s’avère payante puisque qu’au cours des six premiers mois de l’année, pas moins de 335 000 touristes chinois sont entrés en territoire cambodgien. Un chiffre qui représente une augmentation de 22%. Dans le même temps, le plus grand casino de la ville a vu sa fréquentation augmenter de plus de 25%.

Quant aux raisons qui poussent de plus en plus de ressortissants chinois à franchir le cap, toutes ne sont pas très avouables. En effet, si beaucoup mettent en avant la proximité géographique qui facilite les voyages, certains autres rappellent que par un système d’intermédiaires (mis en place par les nouvelles agences de voyage elles-mêmes), il est facile de sortir de grosse somme d’argent de Chine pour pouvoir les miser au Cambodge.

 

 

Source: http://www.courrierinternational.com

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?